À quel taux de leucocytes faut-il s’inquiéter ?

Rate this post

Le corps humain regorge de milliers de cellules vivantes. Les leucocytes sont des cellules vivantes présentes dans le corps et sont produits par la moelle osseuse. Pour le bien-être de la santé, ces leucocytes doivent être présents dans une proportion donnée. Passée cette proportion, cela peut avoir des répercussions sur l’état de santé d’une personne. Dans cet article, nous vous renseignons sur les causes liées à l’augmentation du taux de leucocytes dans le sang, les conséquences engendrées et à quel taux cela peut devenir inquiétant.

Qu’est-ce que les leucocytes ?

Encore appelés globule blanc, les leucocytes sont des cellules vivantes logées dans le système immunitaire humain. Ce sont en réalité des cellules produites au niveau de la moelle osseuse avec pour vocation de lutter contre les infections. Ils protègent ainsi l’organisme de l’homme contre tous types d’agressions externes à l’instar des virus ou des bactéries.

Il existe trois formes de leucocytes dans le sang : nous distinguons les monocytes, les lymphocytes, les polynucléaires encore appelés granulocytes. Au sein de la catégorie des polynucléaires, vous trouverez trois différents types que sont : les polynucléaires neutrophiles, les polynucléaires éosinophiles et les polynucléaires basophiles.

Quel est le taux normal de leucocytes ?

Comme dit une variation du taux de leucocytes dans le sang peut être source de malheur. Le taux de leucocytes présent dans le sang est caractérisé selon les normes par la numération de la formule sanguine connue sous le sigle NFS. Selon les normes, le nombre de globules blancs présent dans le sang peut varier entre 4000 et 10000 par millimètre cube.

Lisez aussi cet article :   Quels sont les symptômes après le retrait d’un stérilet en cuivre ?

En effet, il est possible que la mesure du nombre puisse varier sur le même sujet à différent contrôle. La technique de contrôle utilisée peut influencer le résultat. Toutefois, en dessous de 3500 leucocytes par millimètre cube (c’est-à-dire 500 leucocytes par millilitres de sang), on parle d’une diminution du taux appelé la leucopénie. Au-dessus de 10000 leucocytes, on parle d’une augmentation du taux de leucocytes appelé hyperleucocytose.

La leucopénie ou l’hyperleucocytose ne sont pas bonnes pour l’organisme. Elles peuvent être source de plusieurs maladies.  Elles représentent donc une menace pour l’organisme et il est important de trouver les solutions adéquates pour rétablir le taux de leucocyte à la normale, car elles laissent place à l’inquiétude.

Plusieurs raisons sont à la base de la variation du taux de leucocytes dans le sang. Parmi ces nombreuses causes, on peut citer les infections, les inflammations ou encore les hémopathies malignes.

Comment interpréter une variation du taux de leucocytes dans le sang ?

Les leucocytes existent sous plusieurs formes et chaque forme joue un rôle très précis. Lorsqu’on parle de la leucopénie qui signifie diminution, seuls les lymphocytes sont touchés. La leucopénie est alors une diminution des lymphocytes dans le sang. Ce déficit vient mettre en avant la défaillance du système immunitaire. Le patient est alors sensible et très exposé aux différentes infections.

En cas d’hyperleucocytose, les lymphocytes, les monocytes et les trois types de polynucléaires sont touchés. L’augmentation des lymphocytes survient lorsque le patient est atteint d’une infection virale à l’instar d’un rhume ou des maladies auto-immunes. Quant aux monocytes, ils augmentent lorsque le patient est touché par une maladie infectieuse chronique ou une inflammation. Les polynucléaires neutrophiles augmentent lorsqu’une infection bactérienne survient. Comme infection, on peut citer la sinusite, la bronchite ou la pyélonéphrite. Les polynucléaires éosinophiles et basophiles augmentent lorsqu’il y a une réaction allergique ou une infection parasitaire.

Lisez aussi cet article :   Que savoir sur les points rouges sur la peau ?

Comment rétablir le taux de leucocytes ?

Le rétablissement du taux de leucocyte peut se faire de plusieurs manières. En cas d’une hyperleucocytose, vous pouvez employer des antibiotiques s’il est question d’une infection, des anti-inflammatoires lorsqu’il est question d’une inflammation et enfin d’une chimiothérapie lorsqu’il est question d’une hémopathie. Dans le cas de la leucopénie, les antibiotiques peuvent être également employés pour lutter contre les maladies auxquelles le patient est exposé et pour le rétablissement du taux.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.