Quelle relation existe-t-il entre un taux de globule blanc bas et la fatigue ?

Rate this post

Les globules blancs sont des cellules vivantes sanguines indispensables dans l’organisme. Pour le bien-être de la santé, ces cellules vivantes sont présentes dans le sang dans une proportion donnée. Une variation de ce taux peut entraîner de graves répercussions sur l’état de santé. Dans cet article, nous vous invitons à mieux vous renseigner sur les globules blancs et à découvrir le lien qui les lie à la fatigue.

Quelle est l’importance des globules blancs ?

Encore appelés leucocytes, les globules blancs sont des cellules vivantes fabriquées dans la moelle osseuse qu’il ne faut pas confondre avec la moelle épinière. Avec les globules rouges, ils représentent les principales composantes du sang et sont très importants.

Il existe plusieurs formes de globules blancs. Les globules blancs représentent une grande famille composée de trois catégories de cellules que sont : les monocytes, les lymphocytes et les polynucléaires. Au sein de la catégorie des polynucléaires, on distingue trois différentes formes à savoir : les basophiles, les éosinophiles et les neutrophiles.

Toutes ces différentes catégories associées concourent à prévenir l’organisme contre les différentes attaques. Les globules blancs font partie du système immunitaire humain et sont en majeure partie les garants de la sécurité de ce système. Ils luttent ainsi contre les différentes agressions externes comme les multiples infections.

Lisez aussi cet article :   Addiction au jeu : tout savoir sur cette maladie reconnue par l’OMS

Quand parle-t-on de diminution des globules blancs ?

Tout d’abord, comme dit plus haut, les globules blancs sont présents dans l’organisme dans une certaine proportion. Une quelconque variation de cette proportion peut entraîner des maladies. Dans le cas d’une variation dans le sens négatif, c’est-à-dire une diminution, on parle de la leucopénie.

La leucopénie désigne alors une déficience observée au niveau du nombre de globules blancs présents dans le sang. Normalement, le nombre de globules blancs présents dans le sang doit varier entre l’intervalle 3500 à 10000 par millimètre cube. Si chez un sujet, le nombre est en dessous de 3500, il faut retenir que ce dernier est atteint de la leucopénie. Plus la diminution est forte, plus le niveau de la leucopénie est grave et peut entraîner de graves conséquences.

Quelles sont les causes de la diminution des globules blancs ?

Plusieurs causes sont à la base de la diminution du taux de globules blancs dans le sang. Les médicaments tout comme les infections peuvent être à la base d’un taux de globules blancs bas. S’agissant des médicaments, certains d’entre eux notamment ceux de chimiothérapie entraînent une baisse du taux de globules blancs dans le sang.

Pour ce qui concerne les infections, elles sont de divers ordres. Toutes les infections, qu’elles soient virales ou bactériennes, peuvent entraîner une chute du taux de globules blancs dans le sang. Le VIH fait pareil également. Les cancers issus de la moelle osseuse comme la leucémie ou le myélome, les cancers de prostate ou de reins peuvent également être à la source d’un taux de globules blancs bas. Pour finir, toutes maladies affectant la moelle osseuse sont susceptibles d’être à l’origine d’une diminution du taux de globules blancs dans le sang.

Lisez aussi cet article :   Comment s’effectue la pose d’un pacemaker sur un sénior de 80 ans ?

Quel est le lien entre un taux de globules blancs bas et la fatigue ?

Il est fréquent de voir les personnes qui souffrent de la leucopénie se plaindre de la fatigue à plein temps. L’un des symptômes les plus en vue de la leucopénie est l’anémie. Dès qu’une personne est anémiée, elle ressent une fatigue intense tout le temps.

Outre l’anémie, les symptômes comme les maux de tête, la pneumonie, les palpitations cardiaques, la ménorragie, ou encore les abcès entraînent tous la fatigue. Il est donc normal de voir une personne avec un taux de globules blancs bas ressentir la fatigue presque tout le temps. Certains considèrent même la fatigue comme l’un des symptômes de la leucopénie.

Dans de telles conditions, il est important de trouver à l’aide de son médecin des solutions pour le rétablissement du taux le plus tôt possible. Ceci permettra de limiter les possibles conséquences.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.