Remède de grand-mère arthrose cervicale

Rate this post

Douleurs au cou, à la cage thoracique et au haut du dos, nuque raide au réveil, etc., tels sont les premiers, ou du moins les symptômes élémentaires de l’arthrose cervicale. En effet, cette maladie relève de la mobilisation qui est faite des cervicales au quotidien depuis le bas âge, et c’est la raison pour laquelle cette zone corporelle devient plus sensible.

Mais étant donné que ces maux ne peuvent rester sans solutions, il existe des remèdes naturels et efficaces de grand-mère pour les faire disparaître ou a priori, les soulager. Lisez plutôt donc avant de vouloir recourir chèrement à des médicaments après médicaments.

L’argile verte

Réputée pour son efficacité contre les douleurs aux cervicales, l’argile verte est une roche qui possède des propriétés antalgiques et surtout anti-inflammatoires. C’est d’ailleurs grâce à ces dernières qu’elle soulage efficacement les différentes articulations en les reminéralisant. Par la même occasion, elle agit sur les muscles et les os.

Par ailleurs, il est utile de préciser que les douleurs cervicales ont potentiellement diverses origines. C’est la raison pour laquelle, l’argile verte a la propriété de ne guérir particulièrement que tout ce qui est courbature, inflammation naissante ou fatigue des muscles. Cela dit, pour réaliser votre crème à l’argile verte, vous devez réunir :

  • l’argile verte elle-même bien évidemment ;
  • un bol ;
  • une cuillère à soupe ;
  • une spatule en bois ;
  • un tissu fin ;
  • une bande.

Quant maintenant à la préparation proprement dite, vous devez :

  • verser 3 cuillères à soupe d’argile verte dans le bol que vous avez réservé pour la circonstance ;
  • recouvrer le contenu d’eau sans le noyer ;
  • laisser reposer l’argile pendant une demi-heure avant de le mélanger pour obtenir une consistance.
Lisez aussi cet article :   Addiction au jeu : tout savoir sur cette maladie reconnue par l’OMS

En outre, n’oubliez pas de vous servir de votre spatule pour étaler la pâte sur votre tissu fin.

Une fois tout cela fait, vous pouvez alors appliquer le cataplasme en appliquant le rendu directement sur votre peau. Au surplus, n’hésitez pas à vous servir d’un bandage supplémentaire si le besoin se fait sentir. En outre, après 20 minutes d’action environ, vous pouvez renouveler la procédure si vous jugez cela de nécessaire.

Le cassis, le lierre et le sureau

En dehors de l’argile verte, il existe également des plantes qui apaisent efficacement les douleurs aux cervicales. En l’espèce, il s’agit du cassis, du lierre et du sureau.

En effet, le cassis a des propriétés antirhumatismales et anti-inflammatoires, tandis que le lierre est reconnu comme un anti-inflammatoire et un antispasmodique. Quant au sureau, il lutte contre le rhume et l’arthrose d’une part, et soulage les douleurs articulaires d’autre part.

Pour alors bénéficier de l’une ou l’autre de ces plantes, vous devez faire d’elles une décoction. Pour ce faire :

  • chauffez de l’eau jusqu’à ébullition ;
  • mettez une cuillère à soupe de plantes dans cette eau afin de les faire bouillir pendant 5 minutes ;
  • laissez infuser pendant 5 minutes également ;
  • gardez le liquide en vous débarrassant des feuilles.

Votre décoction étant ainsi obtenue, trempez-y une compresse afin de l’appliquer sur la zone du cou à soulager. Mais avant de poser ladite compresse, vous devez vous rassurer qu’elle a une température supportable. Sinon, si tel n’est pas le cas, vous auriez risqué de vous brûler.

La chaleur du bain

La chaleur soulage généralement les douleurs des cervicales. C’est la raison pour laquelle, si vous entendez recourir à cette dernière, deux options s’offrent à vous.

Lisez aussi cet article :   Insanity Workout : ce programme pour bien sculpter votre corps

En premier lieu, vous pouvez vous servir d’un sèche-cheveux et le diriger sur votre nuque. Mais à ce propos précisément, tâchez de garder une bonne distance pour ne pas vous brûler.

Quant à la seconde alternative, elle consiste à vous servir outre une bouillotte préalablement remplie, d’une serviette imbibée d’eau hyper chaude.

En outre, il serait intéressant de mentionner que le bain est également un incontournable décontractant musculaire. Il peut en réalité soulager les douleurs de votre cou, et ce, excellemment.

À ce propos, c’est-à-dire pour bénéficier des avantages de ce remède, ajoutez du sel d’Epsom à de l’eau chaude, afin d’augmenter ses facultés à soulager votre douleur. Ou alors, vous pouvez préférer le sulfate de magnésium à ce sel. Dans l’un ou l’autre des cas, le tout aurait suffi que vous mettiez 3 ou 4 cuillères à soupe de votre ingrédient préféré dans un bain complet.

Les huiles essentielles

C’est depuis la nuit des temps que les huiles essentielles sont connues des grands-mères comme de véritables recours contre un mal de cou. En effet, alors que les unes d’entre ces dernières ont des vertus anti-inflammatoires, les autres diminuent considérablement les tensions musculaires. Pour alors faire efficacement face aux douleurs des cervicales, voici les principales huiles essentielles que vous devez avoir dans votre boîte à pharmacie.

Le romarin au camphre

Pour soulager en un rien de temps un torticolis, le romarin au camphre est l’huile que toute personne avisée doit vous recommander. Pour la simple raison, cette dernière a une action anti-inflammatoire extraordinaire contre les rhumatismes.

Lisez aussi cet article :   Quels remèdes de grand-mère contre les démangeaisons intimes ?

En effet, elle est chargée en camphre, et c’est ce qui lui permet d’agir comme un anesthésiant local. Dès lors, elle normalise la tension musculaire et réchauffe tout de même la peau, histoire de la décontracter. Outre cet aspect, il calme également la douleur d’une tendinite.

Pour alors obtenir ces résultats, mélangez respectivement 4 et 1 goutte d’huile végétale et celle de romarin, puis massez convenablement la zone douloureuse. Après quoi, vous pouvez renouveler le massage 3 à 4 fois au quotidien jusqu’à ce que la douleur disparaisse.

Toutefois, rendez-vous à l’évidence que l’huile végétale ne doit pas être utilisée à l’état pur. Surtout, les enfants et les femmes enceintes ne doivent utiliser la composition obtenue que sur accord médical. N’hésitez donc pas à recourir à l’expertise d’un spécialiste pour être à l’abri de tout effet indésirable.

L’eucalyptus citronné

Les propriétés anti-inflammatoires et antirhumatismales des huiles d’eucalyptus citronné sont aussi uniques que puissantes. En effet, étant chargées en citronellal, ces dernières stoppent les molécules qui transportent les informations nerveuses. De plus, elles dilatent les vaisseaux sanguins et aident les muscles à se détendre, à travers la sensation de chaleur qu’elles leur font sentir.

Pour ce qui est de son utilisation, vous procéderez de la même façon que ce qui est précédemment indiqué. À la seule différence, c’est l’huile d’eucalyptus citronné que vous utiliserez à la place de l’huile de romarin. N’oubliez pas non plus dans ce cas la restriction à observer, soit l’avis d’un spécialiste en cas de besoin.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.